Noël Guérini

L’AMVIC, notre Association a insisté et enfin obtenu que La Poste accepte de faire apposer des plaques commémoratives à l’entrée de l’Immeuble Colbert. Elles concernent ceux qui ont payé de leur vie pendant la résistance mais aussi pendant leur travail ; Nous en sommes satisfaits et fiers d’avoir ainsi inscrit le devoir de mémoire.

Parmi celles-ci, se trouve la plaque de Noël Guérini qui travaillait au Centre de Tri de Marseille Gare et qui a été victime de l’explosion d’un colis.

Patrick Marti,  à l’époque  Secrétaire de la Section syndicale CGT Nuit C du Centre de Tri de Marseille Gare , évoque ce triste souvenir qui a été douloureusement ressenti  dans tout le service et bien au-delà.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s