Henri Emiren

C’est Alain Croce, qui nous a quittés le 19 mai 2018 et sur lequel nous reviendrons très largement, qui a rendu hommage à son ami Henri Emiren lors de son décès le 3 août 2013:

« Cette nouvelle en a affecté plus d’un. Henri, c’était un personnage de la Poste Colbert ou MARSEILLE R.P. Il formait un duo syndical CGT avec René COROMINES et rayonnait sur la distribution postale, parmi les facteurs de l’ensemble des arrondissements de Marseille qui étaient alors réunis dans le même immeuble rue Colbert ».

Henri était affectueusement surnommé Pépone, inutile le connaissant de dire pourquoi. Tout en lui rappelait le personnage, ses tirades légendaires, sa bonhommie, son engagement politique. Mais il était aussi appelé Riton, Ritou ou Riri par les uns et par les autres, ce qui démontre la sympathie qu’il inspirait


Un avis sur « Henri Emiren »

  1. J’ai pris le temps de lire ( de relire?) le mémorandum sur Henri Emiren. Je ne suis pas loin de penser avec tout le respect que je garde pour sa personnalité et ceux qui l,’ accompagnaient que les époques se suivent et se ressemblent un peu ( toutes proportions gardées ) Si l’on remplace le sport par la culture, et le CSPTT par l’AMVIC….

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s